Retour en images sur Special Providence

Avec son Prog Jazz-Fusion teinté Métal, SPECIAL PROVIDENCE avait fait forte impression lors de son 1er passage au festival CRESCENDO en 2010. Depuis le groupe hongrois a fait son petit bonhomme de chemin et après avoir parcouru l’Europe, il part à la conquête du continent asiatique. De quoi voir l’avenir en rose…


Comment avez-vous choisi le nom de votre groupe ? Que cela représente-t-il pour vous ?
Le nom du groupe provient de l’expression « Special Providence », qui signifie que les coïncidences n’existent pas. Voilà pourquoi nous sommes sur cette planète, pourquoi nous jouons de la musique et pourquoi le groupe a été fondé. C’est le destin, c’est tout…

Quand avez-vous commencé à étudier la musique ? Etes-vous des musiciens professionnels ? Autrement dit, jouez-vous dans d’autres groupes ?
Eh bien, nous avons commencé à jouer de la musique quand nous étions enfants. L’éducation musicale est d’un très haut niveau en Hongrie. On a d’abord pratiquement tous commencé à étudier la musique classique, avant de se tourner vers le Prog, le Rock et le Jazz-Fusion à l’université. Chacun d’entre nous a prouvé son talent dans différents styles musicaux et cette expérience, nous l’avons mise à profit au sein de SPECIAL PROVIDENCE. A l’exception de notre guitariste Màrton Kertész, nous sommes des musiciens à plein temps, nous jouons avec les plus grands noms de la scène Pop/Rock hongroise et nous participons à de nombreux projets en tant que musiciens de studio ou de session. Bien sûr, SPECIAL PROVIDENCE est notre projet le plus important, ce groupe est notre enfant. Nous avons beaucoup de chance de pouvoir vivre de ce que nous aimons faire. Je suis devenu récemment le représentant international des cymbales MEINL et des batteries NATAL. Attila est le représentant des amplis MARKBASS, et Zoltan représente les synthétiseurs KORG. Nous sommes très contents de faire partie de ces grandes sociétés et d’être les ambassadeurs de leurs produits.


Pour ceux qui ne vous connaissent pas encore (s’il en est!), pourriez-vous nous décrire votre musique ? Où trouvez-vous l’inspiration ?
Notre musique est instrumentale, puissante et mélodique. En la mettant au-dessus de de l’individualisme de chacun, nous avons pu faire une musique unique, qui se compose d’un mélange de Modern Jazz, Prog Métal et de musiques électroniques d’une conception nouvelle. Nous sommes influencés par les plus grands groupes étrangers du Jazz au Métal , sommes vraiment ouverts d’esprit et écoutons différents styles musicaux.

Votre nouvel album “SOUL  ALERT” a été bien reçu par les critiques, lui trouvant des sonorités modernes avec ce mélange approprié de Jazz, Métal et de musique électro. Vous attendiez-vous à un tel succès ? Travaillez-vous déjà sur le 4ème ? 
Honnêtement, on avait juste des rêves mais c’est vraiment arrivé. « SOUL ALERT » a permis à SPECIAL PROVIDENCE de faire une percée significative. Nous avons eu des retours incroyablement positifs du monde entier et beaucoup de gens ont ainsi découvert notre groupe sur la scène progressive mondiale, ce qui est vraiment incroyable. Nous avons déjà plusieurs morceaux pour le prochain album, mais sa sortie étant prévue pour 2014, nous avons donc encore le temps de les travailler et de les peaufiner.


C’est donc la seconde fois que vous allez fouler le plancher du festival Crescendo de St Palais. J’ai lu dans un mag de Prog, que votre première prestation en 2010 reste sans doute votre meilleur souvenir de concert. Qu’avez-vous particulièrement apprécié ?
Le fait de jouer à Crescendo en 2010 a été un énorme tremplin pour nous. Cet événement et les personnes qui l’organisent nous ont apportés beaucoup. Nous n’oublierons jamais que tout a commencé là-bas… Des gens merveilleux, un lieu extraordinaire où il y a un amour pur et naturel pour la musique progressive ! De nos jours, c’est rare de trouver un pareil festival !

En décembre dernier, vous avez joué pour la 1ère fois au Japon. Comment avez-vous été accueillis par le public nippon ?
Ça été explosif, nous avons remporté un énorme succès, le public japonais s’est montré très réceptif et enthousiaste. Nous avons un distributeur de CDs là-bas, donc tous nos albums sont disponibles et c’est vraiment une bonne chose. Nous avons joué avec BARAKA et KBB qui fait partie des pionniers de la scène progressive japonaise. Ce sont des personnes vraiment étonnantes et nous sommes devenus de bons amis. Nous avons passé de bons moments avec eux et avons hâte d’y retourner. En 2014, nous espérons faire une autre tournée au Japon, plus conséquente.


Quels sont vos prochains projets sur scène ?
2013 sera pour le groupe, l’année la plus chargée et c’est super ! En général, SPECIAL PROVIDENCE fait chaque année une tournée européenne au printemps et en automne. Cette année, la tournée de printemps aura lieu en avril. Nous allons jouer en Hongrie, Autriche, République Tchèque, Allemagne, Belgique, et nous sommes les têtes d’affiche des festivals  PROG-RESISTE en Belgique et  GENERATION  en Allemagne. Cet été, nous ferons quelques dates du festival OFF de CRESCENDO (NDLR : cette tournée OFF a été annulé et remplacé par Arabs in Aspic) et serons une tête d’affiche du festival IN. Nous projetons de faire une tournée à l’automne en Europe avec BEARDFISH (plus de détails bientôt) et nous nous envolerons pour l’INDE en novembre pour jouer au  FUSION CARNIVAL, un festival à Bangalore ! Et qui sait ce qu’il va y avoir encore…

Comment se porte le Rock progressif en Hongrie? Avez-vous des opportunités pour vous produire sur scène ?
Après 8 ans et 3 albums, nous avons désormais un important fan-club en Hongrie, bien que la musique instrumentale ne soit pas très populaire ici. Mais je pense que SP a permis à ce genre musical de se faire connaitre d’un plus grand nombre ce qui est incroyable et je n’en reviens toujours pas. Donc nous sommes très honorés et contents que les gens apprécient notre musique en Hongrie et bien sûr aussi en dehors de nos frontières.


Vous êtes très présents sur Internet. Le web est-il pour vous un moyen de communication essentiel ?
Internet est très important de nos jours pour se faire connaitre du public mondialement. Nous prenons soin d’actualiser nos pages WEB et d’informer nos fans partout dans le monde. Ça vaut le coup de le faire, notre fan-club et la réputation du groupe grandissent régulièrement. Vous pouvez trouver SPECIAL PROVIDENCE sur Facebook, Youtube, Myspace, etc… Merci pour cette interview. Nous avons hâte de jouer dans notre festival adoré et d’y rencontrer les fans de musique progressive français ! PROG ON !