Coup de projecteur sur Jean-Michel Picot

Tu vis en Pays Royannais, donc le festival Crescendo, tu dois connaitre depuis longtemps. A quand remonte ton 1er festival en tant que simple spectateur ? Quels sont tes souvenirs ?
Mon 1er Crescendo fut le 1er Crescendo en 99 ! En tant qu’ingénieur du son puisque j'avais mixé le concert au Palais des Congrès à Royan. Pas d'inquiétude météo puisque nous étions à l'abri dans la salle Saintonge. Je me souviens d'une belle fête et au démontage je m'étais dit : ce serait bien que ce " truc " continue et qu'on remette le couvert l'année prochaine ! On connait maintenant la suite...


Tu as intégré l’association Crescendo en 2013, mais peut-être étais-tu déjà bénévole auparavant ?
Je n'ai jamais été "officiellement" bénévole avant. N'ayant pas travaillé réellement sur toutes les éditions, je suis venu donner des petits coups de main parfois comme ça en passant, et aussi en tant que simple spectateur. J'ai la chance de vivre à 15 minutes du Concié, alors c'est facile pour moi de venir sauf quand il m'arrive certaines années de travailler sur d'autres concerts ailleurs.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de t’investir dans cette belle (mais très prenante) aventure ?
La merveilleuse aventure humaine du festival, cette grande et belle famille d'aficionados du prog aussi bien les gens de l'asso que les festivaliers habitués, et y en a !! La bonne humeur est omniprésente et tout le monde est solidaire et joyeux, même quand les yeux arrivent au niveau de la bouche en fin de festival. Et bien sûr la musique aussi diversifiée que qualitative. J'en profite pour tirer un coup de chapeau à Seb quant à la qualité de la programmation.

Pendant le festival (OFF et IN), tu œuvres à la technique aux côtés de Francis Reix. En quoi consiste exactement ton travail ? Comment se déroule une journée type de Jean-Michel pendant les 3 jours du festival ?
Ouh là là, c'est compliqué ça ! Ça dépend en fait. Quand je suis en mode bénévole, je donne un coup de main à Francis et à l'équipe à l'installation du plateau (la scène pour les néophytes) et aux changements de plateaux entre les concerts. Tout le monde présent aux concerts s'en rend compte puisque nous assurons " le spectacle " dans un temps le plus court possible afin de limiter le temps d'attente du public. Mais on lui en laisse un peu quand même pour avoir le temps d'aller s'acheter une bière à la buvette ou encore un bon Pink Fluid chez Francis, l'autre, le Francis qui verse le nectar rose, lol ! Et quand je travaille en tant que prestataire comme en 2013, j'arrive le matin vers 10 h pour préparer le plateau avec Francis (le premier !) et faire la balance du groupe qui jouera le soir à 22h. Et puis les balances des groupes s'enchainent toute la journée jusqu'au premier concert qui commence à 17 ou 18 h selon les jours. Et la journée se termine vers 1 à 2h du mat' après avoir rangé le plateau pour la nuit après le dernier concert.

Quel est ton meilleur souvenir de concert ? Et pourquoi ?
C'est en 2006 ou 2007, me souviens plus exactement. J'accueille vers 16h le groupe qui joue en premier à 18h et qui donc balance en dernier. Je suis sur le plateau avec les garçons, des français, pour les installer, et le guitariste, seul anglais du groupe d'ailleurs, envoie un son sur sa guitare et là j'entends ... Gilmour ! A 2 mètres de l'ampli. Tout y est : le grain du son légèrement saturé, le delay ou echo répété, le jeu, l'attaque du médiator et le glissé des doigts sur le manche, bref je ferme les yeux et le grand David est à côté de moi ! Fan du Floyd depuis plus de 40 ans, je suis au nirvana. Et on fait la balance et depuis ma console je commence à prendre un pied qui arrivera tout juste à la cheville de celui que je me prendrai durant le concert. Je me suis rarement autant éclaté à les mixer, j'ai fait un son le plus gros et le plus proche possible de l'original, et Dieu sait qu'ils se rapprochaient bien de l'original, les p'tits gars ! Sauf le chant lead, mais il est vrai qu'il n'est pas évident d'avoir la même voix que Gilmour ou Waters ! Bref un des grands moments que j'ai vécu à Crescendo et il y en a d'autres, mais ça, c'est une autre histoire...

As-tu une anecdote à nous raconter ? Un souvenir marquant ?
En 2012, le festival terminé depuis quelques jours, je reçois un coup de fil le samedi en fin de matinée d’Antony, le leader de Karfagen / Sunshild me disant qu'une des deux voitures devant rentrer en Ukraine avec le groupe est tombée en panne. Je retrouve le groupe sur un parking dans la zone commerciale de Royan et trouve par hasard mon copain garagiste dans son garage. Je vois avec lui pour dépanner la voiture (la pompe à eau avait rendu l'âme) mais il ne peut intervenir que le lundi. Le groupe se scinde en deux, l'autre voiture part pour l'Ukraine archi pleine et je garde chez moi Antony et Sergeï, son accordéoniste aveugle, pour le we. Le soir, Antony me dit que ce serait marrant d'aller devant la mer avec Sergeï et son accordéon et aussitôt dit aussitôt fait, nous voilà à côté de Chez Bob à St-Palais avec notre Sergeï qui joue du Police et du Floyd avec la housse ouverte par terre qui ne tarde pas à se remplir de pièces ! Là-dessus je tombe par hasard sur Francis Reix qui mangeait dans un resto voisin avec Marie, ma présidente préférée, et on se retrouve ensuite chez moi pour une fin de soirée tous ensemble à jouer de la musique et boire des bières jusqu'au milieu de la nuit. Inoubliable !


Le dimanche j'ai emmené mes ukrainiens à la plage et manger des fruits de mer avant une autre bonne soirée. Et le lundi je les ai ramenés au garage de mon copain qui a réparé la voiture à petit prix, je lui avais demandé d'être cool sur la facture et ils ont pu enfin partir. Je ne suis pas prêt d'oublier ce we improvisé, quelquefois, une bonne petite panne de voiture, ça a du bon !

Peux-tu nous citer 3 groupes financièrement accessibles que tu aimerais voir programmés dans une prochaine édition ?
Pas facile, à part Magma, Yes ou Hackett qu'on a failli avoir l'an dernier, je vois pas ..... Comment ? Kess tu dis ? Trop chers ? Meuh non, y sont capables de venir jouer presque gratos devant la mer ! Tu paries ?

Ecoutes-tu du Rock Progressif depuis l’adolescence ou est-ce venu beaucoup plus tard ? Oh oui !! Vers 13, 14 ans quand cela a à peu près commencé en fait. J'avais commencé à écouter de la " musique nouvelle "( lol ) avec les Beatles puis les Stones en 63-64 puis le Floyd m'a secoué si je puis dire avant le choc Woodstock en Aout 69 qui me marquera pendant des années. Et depuis ça continue mais j'écoute aussi de tout (sauf le rap, le musette et le lyrique et Obispo et Daho lol, et de toutes façons j'y suis presque obligé vu mon métier d'ingé son depuis 35 ans. Je peux dire que j'en ai eu des styles et genres de tout poil dans mes consoles, y compris des trucs immondes aussi d'ailleurs, mais ça c'est l'jeu ma pauv' Lucette !


Quels sont les groupes qui t’ont donné envie d’écouter du prog ?
J'ai commencé par le Floyd en 68 avec « Saucerful of Secrets », 1ère gifle, puis King Crimson et Soft Machine et ELP et très vite Zappa et Magma, vus une dizaine de fois chacun j'ai même eu la chance de bosser plusieurs fois avec Vander vers la fin des 70's !

Sur la scène actuelle, quelles sont les formations que tu affectionnes particulièrement ?
Difficile de répondre, y en a pas mal. Je citerais Karcius parce que ce sont des potes, et pas qu'à moi, mais ils m'emmènent loin, Magma et le Floyd depuis toujours, bien sûr le grand maître Frankie Zappa, même s'il a eu la sotte idée de se transformer en étoile en décembre 93 et pas mal d'autres mais bon, la liste est quand même longue...

Aimes-tu d’autres musiques ?
Oui plein, comme j'ai dit plus haut, j'ai mes moments prog mais aussi mes moments World, Pop-rock, Hard-rock (un peu), Rock californien, Blues (beaucoup), Jazz de différentes époques, Classique et même Reggae un peu des fois, bah oui ! Mais toujours pas les deux clowns, là, Obispaho, ceux-là je peux vraiment pas, même sous la torture !

Quelle est ta définition du rock progressif ?
Trop compliqué à répondre ça ! Si je m'y mets, va y avoir des pages !! T'as qu'à regarder sur Wiki qui en parle très bien http://fr.wikipedia.org/wiki/Rock_progressif et c'est très objectif !

Et enfin… as-tu d’autres passions que la musique ?
Mon job car il marie parfaitement mon amour de la musique et son côté technique qui me passionne. Etant musicien moi-même, j'ai la chance de connaitre les deux côtés de la scène : dessus et ... devant, derrière ma console ! Et puis les voyages, la photo, les journées et soirées entre amis, la bonne table et .... ma fille !

Le questionnaire de Proust :

Quel est ton principal trait de caractère ?
Enthousiaste.
Quel est ton principal défaut ? Souvent en retard !
Quelle est ta principale qualité ? Le sourire et la bonne humeur.
Quel est ton mot préféré ? Amour.
Quel est le mot que tu détestes ? Racisme.
Qualité préférée chez la femme ? Cultivée et passionnée.
L'homme ? L’honnêteté en amitié.
Quel talent aurais-tu aimé avoir ? Jouer ma guitare comme Zappa.
Quelle est ta drogue favorite ? Cognac Hennessy Paradis.
Quel est ton juron favori ? Et me... !!
Alors Dieu ou Diable ? Qui ça ??
Quelle est ta dernière bonne action ? J'ai fini mon assiette de pâtes.
Et ton dernier Péché ? J'ai fini mon apéro.
Si Dieu existe qu'aimerais-tu l'entendre dire après ta mort ? Retourne d'où tu viens !!!